Years to
Visual Artists
1855 Volume XXVI

650, 11 août : « Revue des théâtres, par Marcelin. » [caricatures] (p. 108)
B p. 109
Henry de Montfort, garde national du XIIIe siècle. (Costume dessiné par M. Scribe l’historien.)
Marcelin [Émile Planat]
6,7 x 3,6 cm
C p. 109
[Opéra. — <i>Les Vêpres Siciliennes</i>.] Les bras de Mlle Cruvelli, intermède mêlé de chant.
Marcelin [Émile Planat]
6,7 x 3,6 cm
D p. 109
[Opéra. — <i>Les Vêpres Siciliennes</i>.] La nymphe et le faune (pas du télégraphe).
Marcelin [Émile Planat]
6,7 x 7 cm
E p. 109
Un satellite du tyran.
Marcelin [Émile Planat]
6,4 x 4,2 cm
1856 Volume XXVII

672, 12 janvier : « Revue des Théâtres de 1855, par Marcelin. » [caricatures] (p. 28)
K p. 29
Pourquoi les étrangers ont-ils si bien compris l’opéra de M. Scribe ? — Parce qu’ils ne savent pas le français.
Marcelin [Émile Planat]
2,4 x 6,1 cm
L p. 29
[Opéra — <i>Les Vêpres siciliennes</i>.] Le traître Procida. Un vilan oiseau !
Marcelin [Émile Planat]
8,6 x 4,3 cm
M p. 29
[Opéra — <i>Les Vêpres siciliennes</i>.] Henry de Montfort faisant des crevés à sa tunique pour ne plus ressembler à un garde national.
Marcelin [Émile Planat]
8,6 x 6,3 cm
N p. 29
Comprends-tu, l’auteur qui voulait nous faire porter des arquebuses au treizième siècle ! — C’est pour qu’on ne dise pas qu’il n’a pas inventé la poudre.
Marcelin [Émile Planat]
8,5 x 4,8 cm