Years to
Visual Artists
1855 Volume XXVI

650, 11 août : « Revue des théâtres, par Marcelin. » [caricatures] (p. 108)
A p. 108
Le Livret. — Suivez le texte italien de l’œil droit, la traduction de l’œil gauche, et regardez la scène de l’œil qui vous reste.
Marcelin [Émile Planat]
2 x 7,1 cm
B p. 109
Henry de Montfort, garde national du XIIIe siècle. (Costume dessiné par M. Scribe l’historien.)
Marcelin [Émile Planat]
6,7 x 3,6 cm
C p. 109
[Opéra. — Les Vêpres Siciliennes.] Les bras de Mlle Cruvelli, intermède mêlé de chant.
Marcelin [Émile Planat]
6,7 x 3,6 cm
D p. 109
[Opéra. — Les Vêpres Siciliennes.] La nymphe et le faune (pas du télégraphe).
Marcelin [Émile Planat]
6,7 x 7 cm
E p. 109
Un satellite du tyran.
Marcelin [Émile Planat]
6,4 x 4,2 cm
G p. 109
Jaguarita, une vraie Vénus de Milo avec des bras.
Marcelin [Émile Planat]
5,3 x 4,1 cm
H p. 109
De la cave au grenier, une roulade de Mme Cabel.
Marcelin [Émile Planat]
2,3 x 4,2 cm
I p. 109
Théâtre-Lyrique. — Jaguarita, ou l'Indienne mauvais teint. Grand chœur des Anacocasses.
Marcelin [Émile Planat]
8,7 x 10,5 cm
J p. 109
Papa-Mamma-Jumbo.
Marcelin [Émile Planat]
8,6 x 4 cm
K p. 109
Sauvages ignorant l’art de feindre de se moucher.
Marcelin [Émile Planat]
4,3 x 3,4 cm
L p. 109
Un monsieur qui perd la tête.
Marcelin [Émile Planat]
3,5 x 3,6 cm
1856 Volume XXVIII

698, 12 juillet : « Revue des théâtres, par Marcelin. » [caricatures] (p. 28)
A p. 28
[Opéra-Comique. — Manon Lescaut.] Monsieur Scribe arrangeant Manon Lescaut.
Marcelin [Émile Planat]
8,9 x 7 cm
B p. 28
[Opéra-Comique. — Manon Lescaut.] Manon Lescaut s’habille et se déshabille... Couleur locale.
Marcelin [Émile Planat]
4 x 3,5 cm
C p. 28
[Opéra-Comique. — Manon Lescaut.] Manon Lescaut se préparant à la mort.
Marcelin [Émile Planat]
3,6 x 3,8 cm
D p. 28
[Opéra-Comique. — Manon Lescaut.] Le marquis Dérigny, un séducteur-Montyon.
Marcelin [Émile Planat]
3,5 x 2, cm
E p. 28
[Opéra-Comique. — Manon Lescaut.] Le dernier tableau. — Le théâtre représente le sein d’un désert. À droite, un rocher ; à gauche, un simple.
Marcelin [Émile Planat]
8,5 x 7 cm
F p. 28
Les deux reprises de Richard-Cœur de Lion. Ô Richard, ô mon roi ! L’univers t’abandonne ! Sur la terre il n’est plus que toi Qui s’intéresse à ta personne.
Marcelin [Émile Planat]
8,6 x 6,8 cm
G p. 28
Concerts-Musard. — Un programme intelligent. Beaucoup de femmes, et presque pas de musique.
Marcelin [Émile Planat]
3,8 x 7,5 cm
H p. 28
Concerts Musard. — Une attention délicate. Des salons inacoustiques sont disposés pour recevoir les amateurs qui n’aiment pas la musique.
Marcelin [Émile Planat]
3,6 x 7,6 cm
I p. 29
[Opéra — Le Corsaire.] Le déjeuner du corsaire. Des fleurs et un cure-dent.
Marcelin [Émile Planat]
8,8 x 6,4 cm
J p. 29
[Opéra — Le Corsaire.] La Caravane du corsaire. Item : Un chameau à roulettes, un Arabe et son coursier, ces trois objets proprement empaillés.
Marcelin [Émile Planat]
4,5 x 8,3 cm
K p. 29
[Opéra — Le Corsaire.] Le quinquet de la tempête, rôle de la lune. C’est lui qui met un frein à la fureur des flots.
Marcelin [Émile Planat]
2,6 x 4 cm
L p. 29
[Opéra — Le Corsaire.] Une naïveté du livret. « Le théâtre représente les bains des femmes du pacha ; des draperies en en interceptent la vue. »
Marcelin [Émile Planat]
2,6 x 3,8 cm
1857 Volume XXIX

727, 31 janvier (suite) : « Revue des théâtres, par Marcelin. » [caricatures] (p. 76)
G p. 76
Théâtre-Italien. — Mme Alboni dans la Cenerentola. « Il était une fois une belle personne, que les fées avaient douée d’un don singulier quand elle chantait, ceux qui l’écoutaient croyaient voir sortir de sa bouche un ruisseau de perles et de diamants. » (Un conte de fée.)
Marcelin [Émile Planat]
10,2 x 11,6 cm